Guinée Conakry 1994 / 2015

Grâce à l’introduction d’une technique simple de gestion de l’eau à la parcelle et d’un accompagnement de proximité des producteurs, près de 10 000 hectares de casiers rizicoles ont été aménagés ou réhabilités depuis le début des années 2000 en Guinée-Conakry. Le coût d’investissement basé sur l’achat de tuyaux et de buses en PVC et d’investissement humain est faible.

1994-1998 Expérimentation de marais salants inspirés des techniques de gestion hydraulique des paludiers guérandais.

1999-2004 Adaptation de l’alternative salicole béninoise et diffusion d’un nouvel outil performant élaboré avec les exploitants : « la saline guinéenne ». Formation de techniciens guinées à la double problématique sel / riz.

2005-2015 Enracinement de la saline Guinéenne avec des objectif de diffusion de la saliculture solaire et des formations adaptées autour de salines écoles. Mise en oeuvre des programmes par une équipe de techniciens guinéens.